Articoli con tag: contes populaires de Naples

Le fantôme de la belle Blanche

Histoire de tradition populaire

 

Parmi les belles balustrades de l’escalier du palais Spinelli Laurino, situé dans la Rue dei Tribunali, il y a des personnes  qui jurent voir souvent  le fantôme de la belle Blanche.

Une orpheline, grandie dans les salles du palais, Blanche fut  assigné comme une demoiselle d’honneur à Lorenza Spinelli, belle-fille du prince. Celle ci était une  femme  méchante et tyranne, si bien que son mari, juste pour rester loin d’elle pendant un certain temps,  décida d’aller à la guerre.

Entré dans les chambres de sa femme pour la saluer, comme d’habitude, il fut répondu rudement par sa femme. Agacé, le mari se détourna pour partir, mais  juste  à ce moment  son regard  croisa dans le miroir le regard  mortifié de la bonne et belle Blanche qui peignait la dame, mortifiée de ce qui était arrivé.

C’ était un regard complètement innocent, mais la dame méchante, à laquelle n’avait pas échappé   cette compréhension  des yeux, y pensa  bien  autrement.

Le mari était encore sur la route, lorsqu’elle introduit Blanche dans un compartiment du mur de sa chambre  et y fit construire devant  un mur de briques.

La pauvre fille ne pouvait pas se défendre en aucune manière, elle dit seulement: “faîtes-moi bien  murer vivante, mais dans la joie ou la grandeur,  vous me verrez à nouveau.”  On conte, en effet, que son fantôme est apparu très souvent dans ce palais  à l’un  ou l’autre Spinelli, toujours trois jours avant  que à la famille arrivait  un  fait  heureux ou un malheur.

Annunci
Categorie: Français, Histoires et contes | Tag: , , , , , | Lascia un commento

Le sauvetage miraculeux de Constantin

Conte de la tradition populaire

 

Le roi Constantin revenait à Rome avec sa fille Constance et sa nièce  Patrizia, quand son bateau fut  frappé par une violente tempête.  Le roi alors promit à Dieu que, s’ ils seraient sauvés du naufrage il aurait fait construire une église à Naples à Saint Jean-Baptiste.

Les deux femmes, au contraire, prièrent  Sainte-Lucie parce qu’elle les  sauve du danger et que le navire puisse retourner au port sans incidents.

Avec ses prières la jeune Constance fit un vœu solennel à la  sainte à laquelle  elle  était consacrée: s’ ils fussent arrivés sans danger,  pour la construction de l’église voulue par son père elle aurait donné une somme d’argent.

Dieu entendit leur cri et Il les fit débarquer à Naples tranquillement.   Le roi Constantin et sa fille Constance donnèrent immédiatement commencement  aux travails pour tenir la promesse et le vote.

L’église a été enrichie plus tard avec des peintures et des objets précieux et est devenue le centre du culte de Saint-Jean et Sainte-Lucie en Juin et en  Décembre.

L’église de Saint Jean  Majeur est situé dans le centre historique de Naples, parmi les quatre plus grandes paroisses de la ville.   Elle fut construite à la  place d’un temple païen dédié à Antinoüs per l’ Empereur Hadrien.

Elle a  subi de nombreuses modifications et restaurations, et en 1685 prit la forme finale.

Categorie: Français, Histoires et contes | Tag: , , , , , | Lascia un commento

La magie du volcan

conte oral de 1800

 

Un jour, un homme nommé Mauro apparut sur le Vésuve, il avait  un visage noir comme la nuit et  demanda  à la magie du volcan d’être transformé en un homme normal.

Sa prière fut exaucée. Soudainement apparut un ange qui le mena dans le cratère et en lui soufflant  sur le visage, il lui fit  la peau blanche comme la neige.  Ainsi, les deux cratères ont été appelés Ange et Mauro.

Mais pas toutes les histoires du volcan se terminent ainsi: lorsqu’un moine méchant invoqua le Vésuve en  demandant de l’aide pour mettre en œuvre sa mauvaise conception, la montagne devenit  en  colère,  et  jeta du cratère une colonne de feu en  envoyant  vers le bas un cheval magique avec des yeux de flamme et une  crinière de  serpents.

L’animal chassa  le moine  et quand il l’ atteignit,   il battit avec son sabot sur le terrain qui s’ouvit et avala le  mauvais.

Ces lieux ont ensuite été appelés “Atrium du cheval ” et ” Moine”.

Categorie: Français, Histoires et contes | Tag: , , , , , | Lascia un commento

La Sorcière du Vésuve

histoire orale, rapportée  à l’éruption de 1858

 

 

On dit que, après une éruption du Vésuve qui avait rempli de lave  le grand fossé, dans une nuit de Novembre un cri  déchirant  et inhumain  avait réveillé les habitants de  la région.

Le cri fut entendu même dans les nuits suivantes,  créant la terreur parmi la population. Les paysans eux-mêmes s’ armèrent  de fusils et de serpes et partirent à l’aube pour une patrouille à la recherche de l’origine du cri effrayant.

Ils battirent le terrain pied à pied, mais ils ne trouvèrent rien.  Personne ne pouvait donner une explication et tout le monde avait peur.

C’ est ainsi que, alors qu’ils se demandaient quoi faire, il y avait ceux qui suggérèrent qu’on contacte le «vieille  Mattavona”, une sorcière qui vivait sur les pentes du Vésuve.

Ceça dit, les agriculteurs  allèrent en procession chez la sorcière. La vieille femme se  rendit  sur la place et prononça quelques formules magiques incompréhensibles. Depuis lors, le cri a disparu et les agriculteurs  retournèrent à dormir la nuit.

Categorie: Français, Histoires et contes | Tag: , , , , , , | Lascia un commento

La naissance de Capri

Pompeo Sarnelli, Posilicheata

 

Vous verrez ci-dessous, la montagne de Somma, qui était autrefois appelé le Vésuve.

C’ était un gentilhomme de Naples, qui tomba en amour, malheureusement, d’une dame de la maison Capri qui, à cette époque, était  une maison de noblesse.

Et, parce que les parents ne voulurent pas  accepter leur amour, le plus ils s’ aimaient, le plus  ils voyaient déçues  leurs intentions.  En effet les  parents envoyèrent la dame  à loger   au Cap de Minerva.

Où, ne puovant pas  voir son amant, un jour qu’elle  passait pour une promenade dans un bateau, ella  sauta dans la mer, et  devint  une île, qui est encore appelé Capri.

Vésuve, ayant reçu les nouvelles, commenca à jeter des soupirs de feu, qui devinrent progressivement une montagne, qui est appelé Somma, et come il voit  toujours son bienamée,  même si c’ est une montagne, il  brûle d’amour et jette du feu: et quand il est enragé, il   secoue la ville de Naples qui se repent, vain de ne pas avoir lui donné ce qu’il voulait.

Categorie: Français, Histoires et contes | Tag: , , , , , | Lascia un commento

Blog su WordPress.com.