NAPLES – LA RÉVOLUTION DU 1799-1800

Le mythe de la révolution à Naples marque une grande partie de la culture pendant le 1800 et 1900.

Parmi  les premiers écrits on trouve ” Essai historique sur la révolution de Naples 99″ par Vincenzo Cuoco, montrant un grand esprit d’autocritique . C’est la première grande œuvre de caractère historique-patriotique, un conte sur l’idéalisme et de la passion, auquel l’histoire n’a pas rendu justice avec le succès.

Remarquable  est l’œuvre de Francesco Lomonaco  «Rapport au citoyen Carnot ” un travail de dénonciation de la répression lancée par Ferdinand IV, qui  invite les patriotes à enlever le roi de la scène politique .  Lomonaco  participa à la République Napolitaine,  réussit à s’échapper  de la  répression  des Bourbons , se trouvant  à l’exil en France, il se suicida en 1810.

L’écho de la révolution napolitaine  influença aussi  des auteurs  loin de Naples.

Ugo Foscolo dans: ” Commentaires de l’histoire de Naples” retrace les moments tragiques de la révolution, en attribuant la responsabilité de la défaite républicaine au Directoire français coupable d’ une politique d’exploitation contre les Napolitains. Foscolo met également en évidence le rôle déterminant joué par Lady Hamilton sur l’admiral Nelson , et il se concentre sur les aventures de martyrs héroïques de la révolution.

Parmi les martyrs de la révolution on trouve  Eleonore Fonseca Pimentel et Luisa San Felice .

Eleonore Fonseca Pimentel était le directeur du journal “Monitor Napolitain” sa condamnation a été commandé par Marie-Caroline d’Autriche,  épouse de Ferdinand I en raison de ses articles contre les gouvernants.

Dumas dans ” De Naples à Rome ” raconte l’histoire de Luisa San Felice en la  décrivant comme l’un des héros de la révolution napolitaine. Il s’agit d’une collection de biographies individuelles des hommes et des femmes qui ont donné leur vie pour la liberté, en se concentrant sur ​​les endroits clés de la révolution, comme la place du marché qui a servi comme un échafaudage à San Felice et P. Fonseca en 1800.

piazza mercato

Annunci
Categorie: Français, Littérature | Tag: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Lascia un commento

Navigazione articolo

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

Crea un sito o un blog gratuitamente presso WordPress.com.

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: