Naples à l’époque des Lumières

 

Naples au XVIIIème  siècle a été marqué par une forte religiosité populaire, il suffit de penser à Alphonse-Marie de’ Liguori. (169-1788) qui bouléversa l’activité missionnaire.

Alphonse-Marie de’ Liguori est né à Marianella (aujourd’hui Rue Pietro Castiglione) , il se révéla rapidement  être très bon dans les études juridiques, devenant l’un des plus importants  juristes napolitains. En 1715, il rejoint la Pieuse Union des Médecins  donnant son aide aux malades de l’hôpital Incurables.

Après dix ans de brillante carrière, il décida de quitter  sa profession et d’embrasser le ministère sacerdotal. Ordonné prêtre en 1726,  pour des raisons familiales, il renonça a donner son adhésion a l’ordre des Oratoriens – fondé par  Filippo Neri.

Alphonse-Marie de’ Liguori se consacra aux classes inférieures, et il est devenu un innovateur des méthodes de prédication, grâce à ses talents d’orateur et l’utilisation du dialecte. (Il faut se souvenir de l’hymne de Noël “Tu descends des étoiles” écrit en napolitain).

En 1732,  il fonda la Congrégation du Très-Saint Rédempteur, dans le but d’évangéliser les personnes les plus abandonnées. En 1762, il a été nommé évêque de S. Agata dei Goti. En 1775, il  dut se retirer des activitès de l’église pour des raisons de santé. Il  est mort à Pagani en 1781.

Dans la Naples populaire d’Alphonse-Marie de’ Liguori  il y a  l’origine de la première sainte napolitaine, Anne Marie Rose Nicoletta Gallo. Elle est né à Naples en 1715 et sa vocation était évidente, mais elle fut  entravée par la famille, qui voulait un mariage pour elle avec l’espoir d’une croissance sociale.

Sous la direction du moine  St. Jean  Joseph de la Croix, à seize ans, elle rejoignit l’Ordre franciscain et prit le nom de Marie Françoise des Cinq Plaies.

La sainte a vécu sa vocation come une célibataire, professant les vœux sans sortir du monde. Marie Françoise  des Cinq Plaies eut un grand effet sur les Napolitains de tous les horizons de la vie. – Elle est morte en 1791.

Dans les dernières années de sa vie Anne Marie Rose Nicoletta Gallo avait pour confesseur François Xavier Marie Bianchi, qui est né à Arpino en 1743 et mort en 1815 à Naples, et qui a été béatifié en 1893 par le Pape Léon XII,  canonisé en 1951 par le Pape Pie XII.  François Xavier Marie Bianchi avait connu et suivi les traces de Alphonse-Marie de’ Liguori.

En 1762, il rejoignit l’ordre des Bernabiti, commis à l’éducation des jeunes.  En 1767, il devint prêtre, peu de temps après, il fut déplacé à Naples où il a eu de nombreuses missions prestigieuses, y compris l’enseignement à l’université, tout de même il  réussit à être proche des gens les plus pauvres.

En 1799, la révolution jacobine avait comme son héroïne Eleonore Fonseca Pimentel, né à Rome en 1752, mais bientôt déménagée à Naples.

Elle était une poète très appréciée par les souverains, était le fondateur du journal révolutionnaire: «Monitor Napolitain” dans lequel elle  exposait son opposition aux Bourbons, mais  elle fut  incapable de mobiliser les gens.

Dans la  même année 1799, la tentative républicaine a échoué et Eleonore Fonseca Pimentel a été condamnée à mort.

Plaque- Eleonore Fonseca Pimentel

Plaque- Eleonore Fonseca Pimentel

Annunci
Categorie: Français, Histoire | Tag: , , , , , , , , , , , , , , , | Lascia un commento

Navigazione articolo

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

Blog su WordPress.com.

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: