NAPLES ENTRE LE MYTHE ET LA LEGENDE

Habituellement on date depuis le IX – VIII siècle la fondation de Naples par des colons grecs. Naples était habitée par des peuples autochtones qui abritaitent le tombeau de la sirène Partenope ( qui a donné son nom à la ville ) .

C’est le signe de la présence de cultes féminins présents sur toute la côte de Cumes – Misenus à Sorrente. La tradition veut que les sirènes habitent les Galli ( îlots près de la plage de Positano ) .

Li Galli - Positano

Li Galli – Positano

Le lieu de sépulture de la sirène a marqué la fondation de la ville nouvelle – Neapolis. Des siècles plus tard, on aura le déplacement de la tombe de Partenope sur la colline Caponapoli qui est devenu un lieu de placement des mythes fondateurs – Partenope a été générée par le dieu-fleuve Achéloos et mère Perséphone, et contenait des symboles rappélants des éléments primaires: ciel, terre, eau, sous-sol –

L’endroit où se trouve le tombeau de la sirène n’est pas connue. ( Etant un mythe ).

Au V siècle, après la naissance de Neapolis, la tradition veut que le tombeau se trouve à Caponapoli . Selon une autre tradition, le tombeau a été construit où se trouve aujourd’hui l’église de San Giovanni Maggiore (où sur une plaque du IX – X siècle, nous trouvons une invocation à la protection , à Partenope sirène).

D’autres pensent que le tombeau est dans le sous-sol du temple de Castor et Pollux (où il y a maintenant la Basilique de Saint Paul sur la Place San Gaetano ). Le mythe de la sirène dans la métamorphose du paysage fournit un lien vers ceux qui sont les principaux éléments . Le mythe veut que la sirène a été couché sur le golfe , et vous pouvez le constater en regardant la vue de Caponapoli au promontoire de Posillipo .

Ce mythe est né des idéaux grecs de la vénération de la nature, ce qui conduit à l’adoration du paysage, élément particulier de Naples comme un signe distinctif, pas un monument ou un site archéologique, ou des artefacts par le travail des hommes, mais la vue panoramique sur le golfe.

Juste cette origine grecque a influencé positivement et négativement la manière de vivre des Napolitains, avec des attitudes qui persistent encore aujourd’hui: intelligence, respect, l’amour de la connaissance, pour la vie extérieure, pour la conversation, à l’approche immédiate aux relations interpersonnelles, la conception de ville conçue seulement pour les zones urbaines, en distinguant la campagne comme le lieu des paysans.

Un autre membre de la mythologie de la région des champs Phlégréens est la Sibylle de Cumes, venue de Crète où elle serait Amalthée, la chèvre légendaire qui a nourri Zeus, et comme infirmière pré-existante au roi des dieux.

antre Sibylle de Cumes

antre Sibylle de Cumes

Annunci
Categorie: Français, Histoire | Tag: , , , , , , , , | Lascia un commento

Navigazione articolo

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

Blog su WordPress.com.

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: